evolution-grades-bujutsu

Progression

nihon-bujutsu

La progression en Bujutsu se fait conformément à la tradition japonaise instaurée au début du XXe siècle (sur le modèle des grades de l’armée française). Des critères stricts ­s’appliquent aux candidats lors des différents passages de grades. Tout nouveau

pratiquant commence au grade ­‘‘7e KYU’’. Plus il avance dans la pratique, plus il se rapproche du 1er KYU, ­dernier ‘‘niveau’’ avant le shodan, la ceinture noire. ­Contrairement à beaucoup de croyances, l’obtention de la ceinture noire ne ­représente pas, loin s’en faut, l’aboutissement ultime pour le pratiquant d’un art martial, mais plutôt la fin d’un ­premier cycle d’apprentissage. Il pourrait ainsi être fait un parallèle avec l’obtention du baccalauréat dans un parcours scolaire, qui comparé à des études supérieures, pourrait au final simplement correspondre à une sorte de porte d’entrée, de passage obligé avant d’atteindre d’autres étapes, exigeantes, mais toutes passionnantes. Et ce sont bien celles-ci qui donnent à notre programme toute sa valeur.

 

 

Concernant les titres honorifiques, ils ont le plus souvent une connotation forte avec l’implication du pratiquant au sein de l’école pour le développement de cette dernière. Les titres HANSHI, SHIHAN et MEIJIN allant même au-delà puisqu’ils honorent une certaine forme d’accomplissement au-delà du domaine des arts martiaux. Ainsi nous distinguons :

 

 > MONSHI : « celui qui a passé la porte »

 

 > KENSHI : « celui qui recherche »

 

 > SHUSHI : « celui qui applique sa pratique

   à l’extérieur »

 

 > RENSHI : « celui qui est droit », qui a unifié

   l’interne et l’externe et qui est retourné aux

   sources de sa pratique pour ne garder que

   l’essentiel.

 

 > KYOSHI : « celui qui transmet »

 

 > HANSHI : « celui qui donne »

 

 > SHIHAN : « celui que l’on doit imiter ».

   Ce dernier titre est le plus élevé : (inversion

   des caractères  où le Ciel est en bas

   et la Terre est en haut !)

grades-illkirch-bujutsu

Il est à noter que ce système de titre honorifique s’applique dans toutes les formes d’arts japonais et n’est pour ainsi dire pas limité aux propres arts ­martiaux.

Propre à tout apprentissage, la maturité est un aspect déterminant dans l’évolution du bujutsuka débutant. Cette maturité se traduira concrètement par l’assiduité, la régularité et l’investissement dont il saura faire preuve tout au long de son parcours. Toutefois, à aucun moment il ne saura être question de course contre la montre… Nous sommes tous différents, avec nos propres défauts et qualités.

L’apprentissage du Bujutsu s’adresse à tous : hommes, femmes et adolescents (à partir de 14 ans). Chacun progresse à son rythme. L’important à ne pas perdre de vue étant d’avancer, de toujours s’améliorer.

 

Important

Concernant les passages de grades

programme-de-kyu-a-renshi

Mardis & vendredis soirs 19h30/22h DOJO MESSMER de l'Ecole du Centre   /   3 Place de la Mairie - 67400 Illkirch-Graffenstaden

Made with Adobe Muse